PHILIPPIANS - Chapter 2

1 - Si donc il y a quelque consolation en Christ, s'il y a quelque soulagement dans la charité, s'il y a quelque union d'esprit, s'il y a quelque compassion et quelque miséricorde,
2 - rendez ma joie parfaite, ayant un même sentiment, un même amour, une même âme, une même pensée.
3 - Ne faites rien par esprit de parti ou par vaine gloire, mais que l'humilité vous fasse regarder les autres comme étant au-dessus de vous-mêmes.
4 - Que chacun de vous, au lieu de considérer ses propres intérêts, considère aussi ceux des autres.
5 - Ayez en vous les sentiments qui étaient en Jésus-Christ,
6 - lequel, existant en forme de Dieu, n'a point regardé comme une proie à arracher d'être égal avec Dieu,
7 - mais s'est dépouillé lui-même, en prenant une forme de serviteur, en devenant semblable aux hommes;
8 - et ayant paru comme un simple homme, il s'est humilié lui-même, se rendant obéissant jusqu'à la mort, même jusqu'à la mort de la croix.
9 - C'est pourquoi aussi Dieu l'a souverainement élevé, et lui a donné le nom qui est au-dessus de tout nom,
10 - afin qu'au nom de Jésus tout genou fléchisse dans les cieux, sur la terre et sous la terre,
11 - et que toute langue confesse que Jésus-Christ est Seigneur, à la gloire de Dieu le Père.
12 - Ainsi, mes bien-aimés, comme vous avez toujours obéi, travaillez à votre salut avec crainte et tremblement, non seulement comme en ma présence, mais bien plus encore maintenant que je suis absent;
13 - car c'est Dieu qui produit en vous le vouloir et le faire, selon son bon plaisir.
14 - Faites toutes choses sans murmures ni hésitations,
15 - afin que vous soyez irréprochables et purs, des enfants de Dieu irrépréhensibles au milieu d'une génération perverse et corrompue, parmi laquelle vous brillez comme des flambeaux dans le monde,
16 - portant la parole de vie; et je pourrai me glorifier, au jour de Christ, de n'avoir pas couru en vain ni travaillé en vain.
17 - Et même si je sers de libation pour le sacrifice et pour le service de votre foi, je m'en réjouis, et je me réjouis avec vous tous.
18 - Vous aussi, réjouissez-vous de même, et réjouissez-vous avec moi.
19 - J'espère dans le Seigneur Jésus vous envoyer bientôt Timothée, afin d'être encouragé moi-même en apprenant ce qui vous concerne.
20 - Car je n'ai personne ici qui partage mes sentiments, pour prendre sincèrement à coeur votre situation;
21 - tous, en effet, cherchent leurs propres intérêts, et non ceux de Jésus-Christ.
22 - Vous savez qu'il a été mis à l'épreuve, en se consacrant au service de l'Evangile avec moi, comme un enfant avec son père.
23 - J'espère donc vous l'envoyer dès que j'apercevrai l'issue de l'état où je suis;
24 - et j'ai cette confiance dans le Seigneur que moi-même aussi j'irai bientôt.
25 - J'ai estimé nécessaire de vous envoyer mon frère Epaphrodite, mon compagnon d'oeuvre et de combat, par qui vous m'avez fait parvenir de quoi pourvoir à mes besoins.
26 - Car il désirait vous voir tous, et il était fort en peine de ce que vous aviez appris sa maladie.
27 - Il a été malade, en effet, et tout près de la mort; mais Dieu a eu pitié de lui, et non seulement de lui, mais aussi de moi, afin que je n'eusse pas tristesse sur tristesse.
28 - Je l'ai donc envoyé avec d'autant plus d'empressement, afin que vous vous réjouissiez de le revoir, et que je sois moi-même moins triste.
29 - Recevez-le donc dans le Seigneur avec une joie entière, et honorez de tels hommes.
30 - Car c'est pour l'oeuvre de Christ qu'il a été près de la mort, ayant exposé sa vie afin de suppléer à votre absence dans le service que vous me rendiez.